Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Réseau FAR

21
Nov
2019

Conception d’un dispositif de formation sur la question foncière au Cameroun : vision partagée avec les acteurs du développement rural.

Le secteur agricole et rural représente une part importante de l’activité socio-économique des pays en développement. Longtemps ignoré par les bailleurs de fonds, ce secteur fait l’objet d’une attention particulière dans ces pays depuis quelques décennies à cause de son immense potentiel en termes de levier de croissance et d’emplois. Cette attention est perceptible à travers les nombreux financements extérieurs (Finex) adressés vers le secteur agricole : FIDA, UE, BAD etc. pour le financement de projets/programmes de développement.
C’est dans ce cadre que L’agence française de développement (AFD) soutient les projets de formation agricole et rurale pour améliorer durablement la production et la transformation des produits agricoles et favoriser la création d’emplois dans les zones rurales. L’AFD agit aussi en partenariat avec les établissements français d’enseignement supérieur et de recherche en sciences agronomiques, reconnus pour leur expertise, en appui aux États africains, en matière d’ingénierie de dispositifs de formation et de formation des cadres, pour la rénovation ou la création de dispositifs de formation agricole technique et professionnelle. Ce réseau rassemble les acteurs institutionnels et de la société civile de 16 pays d’Afrique : Algérie, Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Centrafrique, Côte d’Ivoire, Guinée, Madagascar, Mali, Maroc, Mauritanie, Niger, Sénégal, Tchad, Togo et Tunisie. Il favorise les échanges d’expériences, appuie des chantiers de rénovation et de mise en oeuvre des dispositifs de formation, ainsi que les programmes de coopération qui pourraient en découler. Le pilotage du réseau FAR est assuré par Montpellier SupAgro.
Après des décennies d’absence sur les questions de formation agricole et rurale dans les politiques nationales et internationales, les années 2000 marquent un changement de référentiel fort en Afrique. Lors de l’atelier de 2005 à Ouagadougou, le réseau international FAR avait déjà alerté les acteurs publics sur la nécessité de prendre en compte la question de la formation dans les politiques de développement agricole et rural.

Notre hypothèse de recherche pose comme double postulat que :
1. La formation professionnelle va permettre d’améliorer les pratiques des acteurs du développement rural à l’intérieur du champ foncier camerounais ;
2. La formation professionnelle va améliorer la prévention et le règlement durables des litiges fonciers en zones rurales et favoriser de fait le développement agricole.
Ces 2 postulats parfaitement complémentaires nécessitent comme préalable indispensable pour leur vérification une bonne compréhension du champ foncier camerounais (partie I). Ensuite ce sera le lieu de présenter le régime foncier camerounais en identifiant et caractérisant ses principaux acteurs pour en déceler les différents besoins en formation (partie II); enfin il sera question dans notre travail de proposer un plan de formation à même de répondre à leurs exigences dans la perspective de développer leurs compétences sur les questions foncières (partie III).

Adresse de la ressource
Cette ressource se trouve chez
www.reseau-far.com
Langue
Français
Description technique
76 pages
Date de parution
2019
Mis en ligne par :
rengardf
License ouverte
oui

Leave a Reply

You are donating to : Greennature Foundation

How much would you like to donate?
$10 $20 $30
Would you like to make regular donations? I would like to make donation(s)
How many times would you like this to recur? (including this payment) *
Name *
Last Name *
Email *
Phone
Address
Additional Note
paypalstripe
Loading...