Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Réseau FAR

03
Déc
2020

Maroc / De nouvelles ambitions pour la formation professionnelle agricole

Une nouvelle stratégie de développement du secteur agricole, baptisée “Génération Green 2020-2030”, a été lancée début 2020 au Maroc. Mustapha Lamrani, formateur dans un établissement agricole de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, nous en présente les grandes lignes, et les changements concrets sur la formation agricole dans sa région.

Pouvez-vous nous rappeler les ambitions de cette stratégie ?

La nouvelle stratégie de développement du secteur agricole, baptisée “Génération Green 2020-2030”, vise à consolider les acquis des dix dernières années, tout en donnant la priorité à l’élément humain, pour faire émerger une classe moyenne agricole en mesure de jouer un rôle important dans l’équilibre socio-économique du milieu rural.

Cette nouvelle stratégie vient tracer les contours de la stratégie agricole du Royaume durant les dix prochaines années. L’objectif est de faire émerger une nouvelle classe moyenne qui concerne 400.000 ménages dans le milieu rural, en plus de pérenniser l’appartenance de 690.000 ménages à cette classe.

Pour y parvenir, cette stratégie œuvrera à l’amélioration des revenus des agriculteurs, via la poursuite des efforts d’investissement, à la mise en place d’un nouveau système d’incitation orienté vers les jeunes, à la généralisation de l’assurance agricole, qui touchera 2.5 millions d’hectares, et à la mise en place d’un cadre spécifique pour permettre aux agriculteurs de profiter des services liés à la protection sociale, avec le concours du secteur privé.

Un autre axe de cette stratégie concerne l’essor d’une nouvelle génération de jeunes entrepreneurs agricoles, à travers la mobilisation et la valorisation d’un million d’hectares de terres collectives.

La formation agricole est un des leviers de cette stratégie “Génération Green 2020-2030”. Quelles sont les principales mesures prises pour son développement ?

Concrètement, cela se traduira par l’émergence de quelque 350.000 nouveaux exploitants et entrepreneurs agricoles, à la fois au niveau de l’agriculture et dans les entreprises destinées à fournir des services agricoles. L’ensemble de ces efforts seront accompagnés par les services du ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts, notamment à travers une feuille de route de la formation de plus de 140.000 lauréats de la formation professionnelle agricole.

Cette feuille de route sera mise en place à travers 5 projets essentiels :

  • La création de l’ONFPA Office Nationale de la Formation Professionnelle Agricole pour une autonomie financière et de gestion et pour fédérer les 12 pôles régionaux de formation déjà mis en place. L’ONFPA permettra de mutualiser les ressources humaines et financières et simplifier les procédures d’allocation des ressources, d’assurer une complémentarité des filières de formation et de créer des centres d’excellence ;
  • La restructuration et la diversification de l’offre de la formation professionnelle agricole avec la mise en place de nouveaux programmes de formation actualisés (Prise en charge du développement durable et l’évolution technologique), équilibrés (Prise en charge des compétences transversales, soft-skills et compétences linguistiques) et ludiques (digitalisation de la formation agricole) ;
  • La mise à niveau des établissements de formation professionnelle agricole avec la création de nouveaux établissements et l’extension et l’équipement de ceux existants ;
  • L’appui à l’insertion et à la création d’une nouvelle génération d’entrepreneur avec la création d’incubateurs régionaux au niveau des établissements pôles régionaux ce qui va permettre une dynamisation de l’environnement rural et la création de la valeur à différents niveaux ;
  • La promotion de partenariat avec les professionnels par la création de 8 établissements en Partenariat Public Privé et l’activation des conseils de perfectionnement régionaux

Quelle est sa déclinaison opérationnelle sur votre territoire ?

Concrètement et étant formateur dans un établissement de formation professionnelle agricole de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, cette région connaitra une forte amélioration et une restructuration et diversification de l’offre de la formation professionnelle agricole. Certains axes de la stratégie sont déjà mis en place, entre autres l’augmentation des effectifs des jeunes en formation d’environ 30% annuel, ledit effectif et à l’horizon 2030 atteindra 16817 jeunes à former dont 20% en formation alternée, 60% en formation par apprentissage, 11% en formation qualifiante et 9% formés à la Citée de métiers et de compétences. Également, notre établissement de formation a connu de grandes extensions et de renforcement de ses équipements ayant permis d’augmenter la capacité d’accueil de 60% et de mettre en place un polygone pédagogique axé sur la formation pratique et l’amélioration de la qualité de la formation et de la maitrise des compétences acquises.

Plan architectural de la Citée des métiers et des compétences en construction

Les Cités de Métiers et des Compétences est un des leviers de cette nouvelle stratégie de formation professionnelle agricole. Celle de la région Tanger-Tétouan-Al Hoceima, dont la livraison est prévue dans 20 mois, est en cours de construction (lire l’article paru en septembre) et de mise en place mobilisant un budget de 480 millions de dirhams (48 millions €) et une superficie de 12 hectares. Elle propose des offres de formation diversifiées et inclusives à travers un large panel de filières de formation, dont la majorité représente de nouvelles spécialités : 11 filières dont 82% sont nouvelles.

Pour l’accompagnement de la nouvelle stratégie, un premier programme de formation et de renforcement de capacités du corps formateurs et de personnel de gestion et de suivi a été identifié est déjà entamé avec des thématiques se rapportant aux nouvelles technologies d’information et de communication et la formation à distance via les plateformes dédiées à cet effet pour faire faces aux exigences de la lutte contre la pandémie Covid-19.

D’autres axes sont en perspectives dans la région, la création de 2 autres établissements de formation dont un en partenariat public-privé sur le métier d’élevage et de la fromagerie et l’introduction de 3 nouvelles filières de formation.

Mustapha LAMRANI
Formateur
Point focal Maroc pour le Réseau FAR
lamrani_mustapha@yahoo.fr

Présentation de la stratégie Formation agricole

Leave a Reply

You are donating to : Greennature Foundation

How much would you like to donate?
$10 $20 $30
Would you like to make regular donations? I would like to make donation(s)
How many times would you like this to recur? (including this payment) *
Name *
Last Name *
Email *
Phone
Address
Additional Note
paypalstripe
Loading...