Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Réseau FAR

27
Nov
2020

Guinée / Une vision partagée de la Formation Agricole et Rurale

La Guinée vient de valider sa Stratégie Nationale de la Formation Agricole Rurale et Emploi. Le résultat d’un processus qui s’inscrit dans la durée. Une démarche qui permet non seulement de créer une vision commune entre les acteurs de la Formation Agricole et Rurale, mais aussi de constituer un cadre de référence et un outil de plaidoyer, pour la rénovation du dispositif de FAR en général, et pour les formations des jeunes agriculteurs en particulier. Retours sur les étapes marquantes de cette démarche.

A l’origine, l’atelier international sur la formation de masse à Ouagadougou

En 2005, l’atelier international de Ouagadougou, auquel participe deux représentants de la République de Guinée, pose les premières bases de cette stratégie nationale de la FARE. L’atelier recommande notamment que “la SNFAR soit le résultat d’un projet commun, d’une vision partagée entre les différents partenaires nationaux et s’inscrivant dans le cadre des politiques de décentralisation” (cf. la déclaration finale de l’atelier de Ouagadougou).

En 2008, la République de Guinée adhère au Réseau international FAR. “Il faut savoir qu’en Guinée, la Formation Agricole et Rurale relève du Ministère de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Emploi. Un dialogue interministériel était essentiel pour établir des ponts entre nous, le monde de la formation professionnelle, et les partenaires pour lesquels nous nous formions. Le réseau FAR nous a fourni l’argumentaire pour que les ministères collaborent.”, explique Alphaba Bayo, Directeur adjoint de l’Apprentissage et de la Formation professionnelle, impliqué depuis les débuts dans l’élaboration de la SNFAR en Guinée.

RAFARGUI, un outil de plaidoyer pour la mise en place d’une SNFARE

“Pour rénover les dispositifs FAR, il nous fallait d’abord mettre en place le RAFARGUI, un réseau national de la FAR, composé de représentants de l’ensemble des partenaires, gouverné par eux et laissant une large place aux organisations professionnelles agricoles“, précise Alphaba Bayo. En 2012, une mission d’appui à l’émergence d’un réseau national des acteurs FAR, avec la collaboration du réseau international FAR, est menée.  Cette mission avait pour objectifs de : (i) définir les objectifs du réseau national et le périmètre des acteurs concernés ; (ii) lancer une dynamique de travail et de relation entre les acteurs de la FAR en Guinée ; (iii) définir les différentes phases de construction et de structuration du réseau FAR Guinée ; (iv) définir les besoins et les modalités d’appui pour le développement des activités du réseau.

En 2013, le RAFARGUI est créé. Il tient sa première Assemblée Générale, qui regroupe 43 participants sur 47 invités dont :

  • 20 délégués régionaux représentants les fédérations des OPA et d’élevage, les services déconcentrés des ministères de l’Agriculture, de l’élevage, de l’ETFP, des ONG régionales, etc. :
  • 14 délégués nationaux représentants les confédérations nationales des OPA et d’élevage, le METFP, le ministère de l’Agriculture, de l’élevage, le Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, etc. ;
  • 3 représentants des partenaires Techniques et Financiers à savoir la FAO, le programme d’Appui aux acteurs des filières agricoles (FIDA), la Coopération Atlantique Guinée 44 ;
  • 6 Membres de la commission chargée de l’appui à l’émergence du Réseau national.

En 2016, dans le cadre des échanges, des réflexions et de capitalisation entre les pays membres du Réseau International FAR, 5 membres du RAFARGUI effectuent une mission au Programme d’Appui à la Rénovation et au Développement de la formation professionnelle dans les secteurs de l’agriculture, de l’élevage et des Pêches (AFOP) au Cameroun. Cette mission avait pour objectifs de (i) capitaliser sur l’expérience AFOP ; (ii) disposer en Guinée d’éléments de construction d’un programme de rénovation nationale éligible aux fonds C2D.

En Septembre 2016, le RAFARGUI est reconnu. Il obtient l’agrément par le Ministère de l’administration du Territoire et de la Décentralisation. Le RAFARGUI “a mené un chantier énorme d’information, de sensibilisation, de mobilisation des acteurs de la FAR pour contribuer à la création d’une vision commune de la FAR”.

Une dynamique SNFARE qui s’inscrit dans le cadre du Projet d’Appui à l’Amélioration de la Formation et de l’Insertion dans les Secteurs Agricole et des Mines (PAFISAM)

Parallèlement, en 2013, les Gouvernements guinéen et français décident de consacrer une partie du fonds C2D au développement de l’enseignement technique et la formation professionnelle. “Le RAFARGUI s’est fortement impliqué dans ce projet d’amélioration de la formation. Nous avons réussi à y inscrire la formation agricole comme une priorité”. Le projet PAFISAM est né. Outre l’élaboration de la Stratégie Nationale de Formation Agricole, Rurale et Emploi (SNFARE), le volet agricole du PAFISAM porte sur la gouvernance, la formation des formateurs, la réhabilitation des infrastructures, des équipements, un projet pilote d’insertion professionnelle des jeunes agriculteurs.

Un appui technique du réseau international

Pour porter la dynamique SNFARE, le réseau national RAFARGUI s’appuie également sur le réseau international. En 2017, Il accueille l’Assemblée Générale du Réseau FAR. “Nous avons invité le réseau international à tenir son assemblée générale à Conakry, en République de Guinée, en 2017. Cela a renforcé notre plaidoyer auprès du Ministère de l’Enseignement Technique, de la Formation professionnelle et de l’Emploi sur l’importance d’une SNFARE.” Cette action s’est traduite par une demande officielle du Ministre au Réseau International FAR à l’effet de mettre en place une SNFARE en Guinée.

Atelier de lancement de la SNFARE, 2018

En 2018, les acteurs de la FAR de Guinée se réunissent à Mamou pour le lancement officiel de la SNFARE, lors d’un atelier national qui a regroupé l’ensemble des acteurs de la FAR et des personnes ressources du réseau international, pour partager les expériences développées au Togo, au Burkina Faso, au Sénégal et au Cameroun.

En 2019,  un atelier à Kindia permet de finaliser le contenu des axes stratégiques et d’élaborer un plan de travail (version provisoire).

En 2020, la stratégie nationale de la FAR en Guinée est validée. “Le document est validée d’un point de vue technique. Il reste encore une validation politique, qui devrait avoir lieu en décembre 2020, après la présentation du dossier au conseil interministériel. Mais nous commençons d’ores et déjà la phase de mise en œuvre des activités.”

Stratégie nationale de Formation Agricole Rurale et Emploi en Guinée (SNFARE/G) 2020-2025

TELECHARGEZ

 

Alphaba Bayo
Directeur national adjoint de l’Apprentissage et de la Formation professionnelle post primaire et secondaire, Ministère de de l’Emploi et de la Formation Professionnelle
Point focal Guinée pour le réseau FAR
mralphaba@yahoo.fr

Propos recueillis par Marie Picard.

Leave a Reply

You are donating to : Greennature Foundation

How much would you like to donate?
$10 $20 $30
Would you like to make regular donations? I would like to make donation(s)
How many times would you like this to recur? (including this payment) *
Name *
Last Name *
Email *
Phone
Address
Additional Note
paypalstripe
Loading...