Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Réseau FAR

08
Avr

Diagnostic des Dispositifs de Formation Professionnelle Agricole et Rurale de Masse : Le cas des Centres de Métiers Ruraux en Côte d’Ivoire

La Côte d’Ivoire, pour faire face aux enjeux de l’insertion professionnelle de la cohorte de jeunes de plus en plus grandissante, a mis en place en 1995, le projet Centres des Métiers Ruraux (CMR). Il avait, principalement pour objectifs l’innovation de la formation professionnelle agricole et rurale non formelle et la formation et l’insertion de 300 000 jeunes ruraux en 10 ans. Après 24 ans de réalisation, le problème de la masse se pose toujours, avec un dispositif CMR qui a pourtant fait ses preuves en termes d’innovation de formation non formelle. Quelles sont les conditions réelles de la réussite de l’initiative de la formation de masse ? Ce dispositif a-t-il eu les moyens et les chances de pouvoir mettre en place un dispositif capable de répondre à cet enjeu majeur que connaissent beaucoup de pays d’Afrique aujourd’hui ? Le réseau FAR menant également des réflexions sur les dispositifs FAR de masse, a été à l’origine d’un stage en 2018.
Ce stage cherchait à comprendre les facteurs à l’origine des difficultés du dispositif CMR à atteindre son objectif de masse sur la période qui lui a été donnée. Dans ce cadre, une étude qualitative a été menée auprès des acteurs du projet – cadres de l’unité de gestion du programme actuel – auprès des acteurs de terrain tels que les COFO/CFOP, les chefferies villageoises des villages où continuent les formations, les comités villageois de formation, les groupes de formation, les personnes ressources et également auprès de quelques dispositifs oeuvrant dans le domaine de l’insertion des jeunes ruraux. Cette étude a montré que, moyennant la résolution de quelques difficultés, le dispositif CMR est capable d’atteindre ses objectifs. Cependant, le montage institutionnel et la viabilité financière restent à consolider.
En outre, elle a aussi permis de comprendre que l’objectif de transfert de compétences aux ruraux – autogestion et cogestion – est un processus de longue haleine nécessitant des outils, méthodes et des processus de mobilisation sociale puissants, surtout pour des cibles qui n’y sont pas préparées d’avance. Le temps et la disponibilité des ressources dans un cadre bien défini sont des éléments importants dans la réussite d’une telle initiative. Il incombe à l’État de réaffirmer, sa volonté forte à faire des CMR un outil d’insertion des jeunes en mettant l’accent sur une stratégie nationale de la formationagricole et rurale. Cette structuration globalisante aura l’avantage de créer un cadre de concertation, regroupant et faisant interagir l’ensemble des acteurs du domaine afin d’avoir un impact plus important.

Ce mémoire résulte d’un travail de fin d’étude de 6 mois. Il a été soutenu pour l’obtention du diplôme de Master Agronomie et Agroalimentaire, Option “Système Agraires Tropicaux” (SAT), Spécialité : Marchés, Organisations, Qualité, Services en appui aux agricultures familiales du Sud (MOQUAS) de l’Institut des Régions Chaudes de Montpellier SupAgro.

Adresse de la ressource
Cette ressource se trouve chez
Réseau international FAR
Langue
Français
Type de ressource
Mémoire de fin d'études
Description technique
124 pages
Date de parution
Novembre 2018
Mis en ligne par :
rengardf
License ouverte
oui

Leave a Reply

You are donating to : Greennature Foundation

How much would you like to donate?
$10 $20 $30
Would you like to make regular donations? I would like to make donation(s)
How many times would you like this to recur? (including this payment) *
Name *
Last Name *
Email *
Phone
Address
Additional Note
paypalstripe
Loading...