Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Réseau FAR

08
Jan
2021

Redynamiser le conseil agricole au Niger

De nouveaux acteurs et de nouvelles formes de conseil agricole ont vu le jour ces dernières années au Niger. En réponse, un Système National du Conseil Agricole a été créé en 2017 pour fédérer les acteurs et coordonner la pluralité de ces dispositifs du conseil agricole sur le terrain. Comment s’organise ce système national ? Et quelles synergies avec les acteurs nationaux de la FAR ?

Cadre institutionnel et juridique du Système National du Conseil Agricole (SNCA)

En 2012, le Niger s’est doté d’une stratégie de développement agricole qui est l’Initiative les Nigériens Nourrissent les Nigériens (I3N) dont les axes majeurs mettent l’accent sur le financement agricole et le renforcement des compétences des producteurs et de leurs organisations.

Pour redynamiser et renforcer l’ensemble du dispositif d’appui/conseil au profit des producteurs et de leurs organisations, il a été créé le Système National Agricole (SNCA) dont le cadre institutionnel et organisationnel est régi par le décret N°2017-664/PRN du 02 Août 2017. C’est un Établissement Public à caractère Administratif (EPA), dirigé par un conseil d’Administration (CA) et placé sous la tutelle technique du ministère de l’Agriculture et la tutelle financière du Ministère de Finance.

Le système national de conseil Agricole (SNCA) se définit par l’ensemble des pratiques sur le terrain gérées et mises en œuvre par les acteurs publics et privés auxquels s’ajoutent les fonctions supports de pilotage, coordination et de gestion de son opérationnalisation. C’est un réseau d’institutions et d’acteurs œuvrant tous pour le renforcement des capacités des producteurs/productrices et de leurs organisations professionnelles.

La vision principale du SNCA est que « les productrices, les producteurs, leurs organisations et les autres acteurs des filières, aient accès à des services d’appui conseil de qualité grâce à un système pluriel, décentralisé, à gouvernance partagée, répondant à leurs demandes diversifiées, et permettant la croissance durable du milieu agricole ».

Les principaux défis du SNCA au Niger sont :

  • Renforcer les dispositifs publics et privés pour une meilleure synergie d’actions afin de bien offrir des services de qualité en conseil agricole répondant mieux à la demande des producteurs de leurs organisations ;
  • Couvrir l’ensemble du territoire tout en prenant en compte la diversité et la pluralité des besoins des producteurs et leurs organisation (agriculteurs, éleveurs/apiculteurs, autres usagers des ressources naturelles) ;
  • Assurer des mécanismes de financement pérennes et vertueux, moins dépendants des financements externes.

Opérationnalisation du SNCA

Pour le pilotage opérationnel du SNCA, il a été créé l’Agence Promotion du Conseil Agricole (APCA) par décret N°2017-669/PRN du 02 Aout 2017. Le rôle principal d’APCA est d’assurer le pilotage, l’animation, et la coordination de la pluralité des dispositifs opérationnels du conseil agricole sur le terrain. L’APCA a la charge des fonctions de planification, de programmation, coordination, animation et promotion du conseil Agricole.

L’APCA a une structure légère qui ne fait pas elle-même de conseil Agricole sur le terrain et n’emploie pas ses propres conseillers. Elle renforce et valorise plutôt les dispositifs de conseil existants et opérationnels, en les coordonnant et en cofinançant leurs activités.
L’année 2018 a été le début de l’opérationnalisation du SNCA à travers les activités suivantes :

  • La mise en place du conseil d’administration de l’APCA-N et d’un comité ad-hoc
  • La réalisation des diagnostics et de la planification 2019-2022 du conseil agricole et séances d’information sur le SNCA au niveau des 8 régions du Niger  ;
  • Élaboration d’environs 73 projets de conseil agricoles financés par les APCA-R.
  • En 2019, signature de 6 contrats de performances sur la base des projets de dimensions nationales avec des grandes faitières nationales d’OP (FUCOPRI, FCMN Nyia, ANFO, FGPN Mooriben, AREN et GAJEL Sudu Baba).

Les contrats de performances sont basés sur les projets de conseil élaborés par un opérateur technique et plusieurs besoins en formation des conseillers agricoles sont identifiés et planifiés.

Les projets de conseil sont liés à des enjeux de développement de compétences des producteurs et de leurs organisations.

Pour une meilleure efficacité de l’opérationnalisation du dispositif du conseil Agricole au Niger, l’APCA a déjà retenu avec les 6 opérateurs techniques ((FUCOPRI, FCMN Nyia, ANFO, FGPN Mooriben, AREN et GAJEL Sudu Baba) à travers leurs projets de conseil, plusieurs actions de renforcement de capacités au profit de leurs conseillers de terrain afin qu’ils puissent offrir des conseils de qualité aux producteurs et leurs organisations. Ainsi, les principaux domaines de formation pour améliorer les compétences des conseillers de ces opérateurs peuvent constituer un chantier de collaboration entre SNCA et le réseau FAR.

Hamadou OUSSEINI
Point focal Niger pour le Réseau FAR
ohamadoufr@yahoo.fr

 

Leave a Reply

You are donating to : Greennature Foundation

How much would you like to donate?
$10 $20 $30
Would you like to make regular donations? I would like to make donation(s)
How many times would you like this to recur? (including this payment) *
Name *
Last Name *
Email *
Phone
Address
Additional Note
paypalstripe
Loading...