Les acteurs de la FAR de la République de Guinée réunis à Mamou pour le lancement officiel de la SNFAR

La République de Guinée a lancé officiellement le processus de formulation de sa Stratégie Nationale de Formation Agricole et Rurale (SNFAR). Il a eu lieu à l’occasion d’un atelier tenu à Mamou (Fouta Djalon) les 19, 20 et 21 février dernier.

Ce processus s’inscrit dans le cadre du Projet d’Amélioration de Formation et l’Insertion dans les Secteurs de l’Agriculture et des Mines (PAFISAM) de Guinée financé par l’Agence française de Développement. Cet atelier de formulation de la SNFAR avait pour objectifs de :

– Partager et compléter les résultats du diagnostic de la FAR ;

– Définir de façon concertée avec toutes les parties prenantes les axes stratégiques de la SNFAR ;

-Identifier les différents chantiers pour l’élaboration de la SNFAR (élaborer une feuille de route pour la poursuite du processus) ;

– Mettre en place les instances de pilotage du processus d’élaboration (composition et rôle du comité de pilotage et du secrétariat technique).

Cette rencontre a rassemblé au total plus de 35  participants issus de différentes instances institutionnelles et administratives du pays : représentants des Ministères de l’Education, de l’Enseignement Technique et Supérieur, de l’Agriculture, de l’Élevage, les directions du Ministère de l’Enseignement technique et de la Formation Professionnelle de l’Emploi et du Travail. Certains membres d’organisations paysannes et d’ONG étaient aussi présents durant les trois jours d’atelier. Cinq membres du Réseau International FAR (Pierre Blaise Ango, Président, Khalid Belarbi, Secrétaire exécutif, Abdoulaye Yeye, point focal du Burkina Faso, Jacques Ayite et Khadre Fall, animateurs régionaux) ont aussi fait le déplacement afin de partager leur expérience et d’apporter leur expertise nationale en matière de SNFAR.

Le partage et la co-construction au cours de sessions plénières ou d’ateliers de travail en groupe ont permis aux participants d’atteindre les objectifs qu’ils s’étaient fixés. Ainsi, après une séance d’échanges autour du diagnostic du  dispositif actuel de formation agricole et rural, les participants ont trouvé un  consensus sur les enjeux et défis de la formation agricole en Guinée. De plus, les grands axes stratégiques, la vision, les finalités, les principes directeurs ainsi que les chantiers de travail ont été définis. Les organes qui devront élaborer la SNFAR ont été identifiés et leurs attributions définies. Enfin, une feuille de route a été élaborée à  partir des axes stratégiques et des chantiers identifiés.

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet PAFISAM, plusieurs études prospectives sont prévues. En attendant que celles-ci soient menées, les participants de l’atelier ont recommandé au PAFISAM d’engager des actions concrètes, en commençant par engager une réforme des cursus sur la filière agricole et rurale. Il a aussi été recommandé  que toutes les ENAE (Ecoles Nationales Agricoles) du pays soient dotées d’un projet de centre/établissement.

Sur la thématique de l’insertion des jeunes, les acteurs de l’atelier ont commandité une étude afin d’identifier les contraintes et les pistes de solutions liées à cette thématique dans le pays. Les prochaines étapes de la dynamique en cours  vont consister à affiner la feuille de route et les chantiers envisagés..

L’organisation de cet atelier de formulation de la SNFAR de la République de Guinée s’est révélée être une grande opportunité afin de co-construire un consensus autour de la rénovation du dispositif de formation agricole et rurale. Elle a permis d’établir le dialogue entre les acteurs et de mieux mettre en évidence le rôle des uns et des autres dans la mise en œuvre de pistes d’actions identifiées. Les sept  grands axes identifiés devront constituer la base du processus de rénovation du dispositif de formation agricole et rurale Guinéen.