Au Sénégal, le Réseau FAR national (FARSEN) est en activité!

Dans le cadre des activités d’appui aux dispositifs de formation agricole et rurale du réseau international FAR, le Secrétaire executif, Khalid BELARBI, a effectué une mission au Sénégal en mars dernier. Cette visite est l’occasion de revenir sur les actualités du FARSEN, réseau FAR sénégalais.

Le Sénégal a mis en place son document de Stratégie nationale de formation agricole et rurale (SNFAR) en 1999 à travers un processus participatif et inclusif. Il a revu et réactualisé intégralement ce même document en 2005. Le réseau sénégalais de formation agricole et rurale, le FARSEN, qui regroupe des acteurs du domaine est aujourd’hui en pleine activité. Il fait le plaidoyer de la SNFAR. Madame Maryline Loquet, chargée de mission en enseignement agricole au Service de Coopération et d’Actions Culturelles (SCAC) de l’Ambassade de France au Sénégal,  a participé avec Khalid Belarbi à la rencontre avec les membres du FARSEN en mars dernier. Elle a présenté les contours de sa mission et les premières activités qu’elle mène depuis sa prise de fonction en novembre 2017.

Cette rencontre a permis de passer en revue les différents chantiers et défis du FARSEN :

(i) la matérialisation du Projet SATAAS (Systèmes Alimentaires Territorialisés et Autosuffisance Alimentaire au Sénégal)  que conduit le FARSEN en partenariat avec différents acteurs[1] afin de capitaliser sur des expériences novatrices en milieu rural ;

(ii) le projet du plan stratégique du FARSEN qui décline les différentes activités locales ;

(iii) la communication qui permet une bonne visibilité des actions ;

(iv) l’ouverture à toutes les catégories socio-professionnelles pour développer le maximum de synergies entre acteurs.

Le FARSEN  va se lancer dans un travail de capitalisation sur la méthodologie de la SNFAR et la formation des producteurs. Une cartographie de toutes les structures de formation agricole et rurale du Sénégal est envisagée. Ces différentes capitalisations vont  permettre un large partage de l’expérience sénégalaise avec les autres pays  membres du réseau international FAR.

Dans la journée du 16 mars 2018, des membres du FARSEN ont rencontré Madame le Recteur de l’Université de Thiès et son équipe de Thiès. Elle a permis  de présenter le réseau international FAR et d’explorer des pistes de convergence pour la mise en place du futur master international en ingénierie de la formation, dont l’étude de faisabilité est en cours. Des échanges riches et variés ont permis de s’accorder sur  différents points et les modalités de leur mise en œuvre éventuelle.

En fin de journée, les participants ont mené une séance de travail avec une équipe de l’Institut Supérieur d’Etudes professionnelles (ISEP) de Thiès,  qui forme des techniciens supérieurs. La rencontre s’est déroulée autour de monsieur Ngagne Dièye, Directeur des études de l’ISEP de Thiès.

[1] les écoles et les universités, les collectivités territoriales, les organisations professionnelles et le BFPA.