Activités du réseau

Échanges, réflexion, capitalisation

Le Réseau FAR organise des séminaires, formations et conférences d’échanges qui contribuent à la capitalisation des savoirs et à la production de références.
De 2005 à 2016, le Réseau a organisé 12 conférences et séminaires internationaux sur des thématiques FAR. Ces événements ont réuni un total de 800 personnes venant d’une quarantaine de pays :

  • « L’économie des dispositifs de formation professionnelle agricole et rurale » (Dakar, 2006)
  • « Crise alimentaire : la formation des ruraux en question » (organisé avec la FAO, Rome, 2009)
  • « Les démarches de création et de mise en œuvre de dispositifs de formation technique et professionnelle agricole et rurale » (Yaoundé, 2012)
  • « Les rôles de la formation agricole et rurale pour répondre aux défis de la diversité des agricultures » (Rabat, 2014)
  • « L’Ancrage territorial des dispositifs de formation et d’insertion agricole » (Montpellier 2016)

Vous retrouvez l’ensemble de ces conférences et séminaires dans les rencontres FAR.

 

Études, analyses, production de références

Les études et expertises menées par le Réseau FAR ont pour objectif de répondre aux demandes des pays membres sur des thématiques spécifiques (rénovation des dispositifs, économie de la formation, analyse de la demande sociale et économique de formation), ou d’explorer des sujets sous régionaux ou panafricains sur la FAR.
Ces études permettent à la fois de renforcer les dynamiques nationales de FAR dans les pays et sur le continent, de créer une expertise Sud sur les thématiques de la FAR et d’appuyer la mise en réseau de ces experts.
Le réseau a également réalisé 17 études thématiques par des experts internationaux et une vingtaine de travaux ou mémoires d’étudiants.

Appui à l’émergence et au renforcement de plateformes nationales

Enfin, le Réseau a initié et appuyé une dynamique de création de plateformes nationales FAR dans ses pays membres qui a abouti à la formation de réseaux nationaux : « FAR-CI » en Côte d’Ivoire, 2007, « FAR-Sénégal » au Sénégal, 2009, « FARMADA » en Madagascar, 2010, « FARCAM » (Cameroun) et RAFARGUI (Guinée) en 2013, APCFAR au Togo en 2015.
D’autres sont en cours de réflexion dans d’autres pays membres (Tchad, Mali, Maroc, Tunisie, Algérie) avec la réémergence de RAFAR au Bénin et Réseau Sud-Sud au Burkina Faso.
Des défis restent présents pour renforcer la dimension partenariale du Réseau, fédérer plus d’acteurs dans les plateformes nationales et autonomiser l’association.

Animation de réseau/Diffusion d’informations

Le réseau international FAR a pour ambition d’améliorer l’animation et la diffusion des connaissances sur la FAR en innovant dans les modes de partage des connaissances.
En complément de sa liste de diffusion rassemblant plus de 1350 abonnés, le réseau modernise son site Internet avec en parallèle une nouvelle stratégie de présence sur le web via la mise en place de réseaux sociaux.

  • Ce nouveau site Internet offre une plus grande ergonomie aux utilisateurs et sa nouvelle interface permet une consultation sur ordinateur, smartphone et tablette.
  • Les ressources sur la FAR ont été intégrées dans une base de données collaborative et requêtable. Elle capitalise les documents, libres d’accès, les plus téléchargés sur l’actuelle bibliothèque en ligne  et sur l’ancien site. Elle va être progressivement enrichie de nouvelles ressources avec l’appui de multiples contributeurs.
  • Une nouvelle stratégie réseaux sociaux

D’autres réseaux sociaux et nouveaux outils d’animation de sa communauté vont s’ajouter afin de mettre à la disposition des acteurs de la FAR une information de qualité, un partage de connaissances avec une plus grande réactivité.

Le réseau diffuse également de l’information au travers de notes d’information, de publications, d’articles de revues et organise ponctuellement des visioconférences thématiques.